La Grèce antique et sa technologie

On connaît bien la philosophie, la mythologie, l’histoire, le théâtre et bien d’autres choses de la Grèce antique, mais on connaît peu de choses de la technologie des Grecs anciens. Une exposition pourtant, qui va ouvrir ses portes le 1er août 2015 jusqu’ au 16 janvier 2016, a pour but de présenter cet aspect, moins connu, du monde ancien, sous le titre «Les inventions extraordinaires des Grecs anciens», au Musée Herakleidon d’ Athènes. L’expo montre que la technologie des Grecs anciens, vers la fin du monde antique, ressemble étonnement aux premiers pas de la technologie contemporaine, renforçant l’image de la Grèce comme le berceau de la civilisation occidentale.
Les objets exposés, qui constituent des restitutions des inventions anciennes, proviennent du Musée des technologies des Grecs de l’Antiquité et du Musée des instruments de musique,jeux et jouets de la Grèce antique, tous deux installés à Katakolon, près d’Olympie, dans l’ouest du Péloponnèse. Tous les modèles ont été construits par Kostas Kotsanas à l’issue de 22 ans de recherches approfondies et d’études. Sa collection est la plus complète du monde dans sa spécialité. Elle est aussi la plus crédible, car elle repose uniquement sur l’étude approfondie de la littérature antique grecque, latine et arabe, les informations iconographiques présentes sur les vases peints, et les quelques pièces archéologiques qui ont été retrouvées.

Les vis et les écrous, les engrenages et mécanismes coulissants, les poulies et les courroies, les pignons et les chaînes, les treuils et les palans, les commandes hydrauliques et les vannes de contrôle sont quelques-unes des inventions des anciens Grecs, et les composants de base de la technologie complexe qu’ils élaborèrent.

L’exposition donne aux visiteurs l’occasion de prendre conscience des incroyables réalisations technologiques des Grecs de l’Antiquité et de découvrir que ces derniers avaient inventé un « cinéma » capable de raconter automatiquement l’histoire d’une légende avec des images animées et un accompagnement sonore, ils ont mis au point (malheureusement uniquement à des fins de divertissement) des véhicules autopropulsés («automobiles») à entraînement automatique, avec variateurs de vitesse, vannes hydrauliques programmables et autres composants complexes, ils utilisaient des robots fonctionnels afin de les servir («domotiques»), ils avaient conçu un prototype de machine à vapeur, ils utilisaient des instruments astronomiques et des appareils de mesure complexes de haute précision (comme un calculateur analogique, un « GPS », un théodolite-niveau compact, etc) qui leur ont permis de calculer avec précision des données astronomique et géodésiques, ils avaient imaginé d’ingénieux distributeurs automatiques de vente, ils utilisaient des engins de levage sophistiqués et capables de construire des structures très hautes avec un minimum de main-d’œuvre, ils possédaient des horloges (et des réveils) qui fonctionnaient automatiquement et en continu sans intervention humaine, etc.


«